London For Six

Des 4 coins du monde, vous partez pour vivre votre passion au coeur de Londres pendant six mois
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une inconnue dans les couloirs ... [PV Calvin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une inconnue dans les couloirs ... [PV Calvin]   Mar 18 Mar - 21:26


  • Lily descendit du bus en adressent un timide " Thank You " au chauffeur qui lui sourie gentillement. Surement avait il remarqué que son accent de sonnait pas vraiment tres British, mais bon elle n'y pouvait rien, notre jeune européene. Ses notions d'anglais étaient ... floues ! Enfin, pas tant que ca, mais elle ne parlait pas anglais couramment. Comme si elle avait besoin de ca pour se sentir mal à l'aise. Elle débarquait dans une ville a plus de 1000 kilomètres de chez elle, qui parlait une autre langue, avait une autre culture. Il ne faut pas oublié que Lily à tout juste 17 ans, soyez indulgent. Autre petit détail, elle était complétement fauchée. Ses parents, enfin si on pouvait appellé ca des parents, avaient refusé de lui donnait un peu d'argent, alors qu'ils venaient d'offrir 100 euros pour une " bonne note '' que leur fils chéri avait eu. Un douze. Alors qu'elle, elle pouvait ramener un dix-huit, pas même un Merci. Elle chassa ses noires pensées de son esprit, et ce concentra sur le problème suivant. Oui, elle appellait ca un problème, un tres gros problème même. Lily était une jeune fille tout ce qui à de plus timide, et l'idée d'entrer dans une nouvelle école ne l'enchantait pas vraiment. On dit toujours que les réputations se forgent avec ce fameux " premier jour ". Tous les ados " normalement constitués " adorent les premiers jours. Celà fesait il de Lily quelqu'un d'anormal ? A vous de voir ... La jeune fille s'imposa une minute de repos avant d'affronter ce qu'elle appellait l'enfer : Le lycée. Pleins de bruits, de nouvelles têtes ... tres peu pour elle. Non, Lily préférait ses petites habitudes, son quotidien bien organisé. C'est à ce moment là que quelqu'un la bouscula ...



Dernière édition par Lily Wilson le Mer 19 Mar - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calvin Owen

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
And your heart ?: Et le vôtre ?
Relationships:
Popularité:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une inconnue dans les couloirs ... [PV Calvin]   Mar 18 Mar - 23:14

Calvin Owen avait depuis longtemps perdu l’habitude de se rendre au lycée et d’y passer toute sa journée cinq jours sur sept. Et il fallait avouer que la perspective de se lever chaque matin à sept heures sonnantes – ô Big Ben de son cœur ! vive tes cloches qui arrachent du lit tant de londoniens tous autant qu’ils sont formidablement enthousiastes de se rendre au travail -, pour s’enfermer dans un lieu clos toute la journée. Le jeune français aimait pourtant beaucoup l’école, du moins dans les matières qui le passionnaient le plus, soient le français, l’histoire et l’histoire des arts, sinon il était considéré comme un exploit que le jeune Owen enfilât sa blouse de chimie ou fût présent à un cours mortel de mathématiques. D’où son choix, fort approprié, de choisir le seul baccalauréat qui lui convenait vraiment, et qu’il décrocha haut la main, bien qu’il l’eût passé par correspondance : le bac littéraire.

En effet, le jeune homme pouvait parfaitement être décrit comme un fou furieux de la littérature, vivant d’eau fraîche et de livres, qu’il avait toujours sur lui et qu’il sortait dès qu’il en avait l’occasion. En fait, Calvin avait arrêté le lycée à seize ans, lorsqu’une maudite fracture l’avait contraint à faire une croix sur son avenir de danseur professionnel, et qu’il avait quitté l’Académie de Danse de Paris, qui dispensait des cours comme tout lycée normal. Il n’aurait pas supporté de s’inscrire dans un autre établissement, fut-il le meilleur de la capitale auquel il était chaudement recommandé, et les cours par correspondance avaient semblé être la solution appropriée. L’autre avantage, était tout le temps libre dont il disposait à la place de chauffer inutilement et pendant des heures une chaise en cours, et qu’il consacrait principalement à lire, à décrocher régulièrement des contrats de mannequina, à assister à des défilés et à œuvrer dans des associations de charité ou d’écologie.

Facette généreuse et engagée pour de nobles causes, dont on ne se douterait certainement pas en voyant ce grand jeune homme élégant et légèrement hautain, avec ce délicieux air de petit garçon toujours rêveur et totalement détaché de la réalité. Air, que Calvin avait alors lorsque deux filles vinrent le heurter et se mirent à glousser stupidement en s’éloignant et en lorgnant les petites fesses du jeune français, divinement mises en valeur par un pantalon légèrement serré. Le jeune homme ne put s’empêcher de s’empourprer, autant d’indignation que de mépris. Ce genre de scène se produisait pourtant assez souvent, mais il ne parvenait étrangement pas à concevoir que les filles pouvaient, elle aussi, reluquer aussi grossièrement des hommes. Calvin n’était pourtant pas particulièrement pudique, toutefois il ne pouvait réprimer une sensation de gêne, qui ne voulait pas se dissiper.

Tout occupé qu’il l’était à pester contre ces deux idiotes, Calvin ne fit pas attention à son chemin, puis son attention fut totalement accaparée par sa recherche désespérée de son livre dans son sac bandoulière de cuir marron. Aussi les chances de percuter quelqu’un qui ne faisait pas non plus attention où il allait étaient à leur maximum, et il ne se passa guère plus de deux minutes pour qu’il percutât de plein fouet une personne devant lui. Il sentit aussitôt une douleur à l’épaule, mais se soucia bien davantage de la pauvre jeune fille qu’il venait de bousculer aussi brusquement. Il se précipita lestement vers elle, et son regard d’un bleu magnétique vint chercher celui de la jeune personne qui se tenait en face de lui. Avant qu’elle n’ait pu ouvrir la bouche, il demandait avec sa délicatesse extrême et un intérêt réel, renforcés par l’onctuosité grave de sa belle voix mélodieuse :


« - Oh, toutes mes excuses… Euh… Mademoiselle… Ah je suis mille fois désolé, je devrais regarder où je vais plutôt que de rêvasser… Vous allez bien ? Enfin je veux dire, je ne vous ai pas fait mal quelque part en vous heurtant ? Oh, tenez… »

La haute et mince silhouette du charmant français se plia gracieusement, et il se fit un devoir de ramasser le livre d’anglais et la feuille pliée en quatre échouée à ses pieds, et qui étaient sans doute tombés à terre lors de la collision. Il les lui tendit avec un adorable sourire désolé, les pommettes rosissantes d’embarras. Embarras, qui ne tarderait pas à augmenter, puisque la feuille était à lui, et sur laquelle était écrite une liste de la plupart des associations de charité de Londres, de défense pour l’environnement et autres bonnes œuvres. Choses qu’il se faisait toujours un devoir de cacher, car ses amis s’étaient à maintes reprises moqués de lui pour cela, et peut-être allait-il en être ainsi de la part de cette inconnue, dont le mignon petit minois était un ravissement pour les yeux de Calvin, qui gardait néanmoins une distance respectueuse, et respectable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une inconnue dans les couloirs ... [PV Calvin]   Mer 19 Mar - 13:33


  • Lily avait rassemblée assez de courage - enfin de son point de vue - pour entrer dans le Lycée. Elle avait prit une grande inspiration et avait ouvert les yeux pour .. iméditament les refermer. Et la voilà qu'elle se retrouvait par terre, sans savoir vraiment ce qu'il venait de lui arriver. Autant dire que pour notre petite Européenne, cette première journée avait déjà des allures de cauchemard. Elle du aussi admerte qu'aujoud'hui, la chance l'avait complétement désertée. L'idéal aurait été qu'elle pènetre à l'interieur, se fasse oublier et rentre chez elle sans avoir attirer l'attention de qui que se soit. Mais, comme la plupart du temps, sa malchance - ou en l'occurance celle de quelqu'un d'autre - avait chamboulée tous ses plans. La jeune fille soupira et se décida à jeter un cou d'oeil à ce qu'elle appellait " l'élément perturbateur ". Plutôt mignon d'ailleur, mais pour l'instant elle avait surtout une envie de lui crier d'apprendre à marcher en regardant devant lui. Elle s'obligea au calme, n'ayant aucune envie de faire la morale au premier venu. Après un laps de temps, Lily se accepta la main que lui tendait le jeune homme, estimant sans doute qu'elle avait mis assez d'odre dans ses idées pour être un minimum sociable.
    L'inconnu avait un regard étrange, pas déplaisant mais juste intriguant. On aurait il venait faire quelque chose de grave et qu'il apréhendait les conséquences. Elle le détailla un peu plus, apréciant la finesse de ses traits et son petit air " angélique " qui lui donnait un aspect de garçon sage. Un peu drageur aussi sans doute, mais pas trop pour que ses gestes paraissent déplacés. En fait, cette situation avait l'air de la première scène d'un film pour ado. Vous savez, le beau jeune homme qui bouscule la jeune fille, ramasse ses affaires et lui fait un sourire charmeur. C'était exactement pareille, sauf qu'a la télé les jeunes filles savent toujours bien réagir. Mais Lily, autant dire qu'elle n'était pas du tout à l'aise. Elle calcula rapidement les possibilités qui s'offraient à elle. Lui répondre que ce n'était rien, lui sourire gentillement, dire que c'etait sa faute ... Elle opta pour la neutralité et récupéra ses affaires qu'il lui tendait cordialement.

    " Merci "


  • Elle était toujours aussi perdu qu'avant, mis à part que maintenant elle cherchait à tout prix un moyen de se rendre moin stupide. Décidément, ce n'était vraiment pas sa journée ... C'est là que Lily se rendit compte de deux choses. Premièrement, il souriait toujours, signe qu'il avait peut être envie de rester encore un peu. Elle ne savait pas vraiment comment interpreter ca, mais vu dans la situation génante où elle était, mieux valait prendre ca comme un bon signe. Autant être un peu optimiste, vous ne croyez pas ? Bref, ce qui attira surtout l'attention de la jeune fille, ce fut la feuille pliée en quatre. Dessus, elle reconu plusieurs noms d'assiociations qui lui étaient familiers. Normal, elle était inscrite à deux des quatre, et avait envoyé le formulaire d'inscription au troisième nom, quand à la quatrième association, elle en avait vaguement entendu parler. Mais c'était surtout le sujet qui avait éveillé la curiosité de Lily. L'environnement, la protection de la nature, le réchauffement climatique ... Pas beaucoup de personnes ne s'interressaient à ca, et que ce jeune homme en fasse parti l'intriguait. Finalement, il n'était peu être pas aussi imbécile que la première impréssion qu'elle avait eu.
" Je m'escuse, je suis vraiment tres maladroite .. "


  • Mais qu'était-il en train de lui arriver ? La voilà qui contredisait ses propres idées. N'avait-elle pas dit qu'elle ne s'escuserez pas, que ce n'était pas sa faute ? Lily se trouva quelques circonstances atténuantes. Il aimait la nature,elle aussi, et c'etait probablement le seul ici qui s'interessait au même point commun qu'elle. S'escuser d'une faute que l'on a pas commise est soi disant un bon moyen de se faire des amis, alors autant essayer non ? Elle se trouvait encore plus idiote qu'avant, mais après tout l'idiotie n'a jamais tuée personne ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une inconnue dans les couloirs ... [PV Calvin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une inconnue dans les couloirs ... [PV Calvin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les couloirs du Palais
» Pico Bogue - La Vie et moi / éd.Dargaud
» [JEU] WORMS HOLE : Contrôler le vaisseau dans les couloirs [Gratuit]
» Nakamura Lloyd, une Ombre fouineuse qui aime traîner dans les couloirs...
» couloirs aériens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London For Six :: » Secret Talent's SchooL :: • Entrée & Couloirs & Casiers •-
Sauter vers: